Skip to main content
Kassym-Jomart Tokayev
Speech

16 octobre 2013
"Mémoire d'Afrique/Memories of Africa"

Discours d’ouverture de M. Kassym-Jomart Tokayev
Secrétaire général adjoint des Nations Unies
Directeur général de l’Office des Nations Unies à Genève
“Mémoire d’Afrique/Memories of Africa”

Prononcé au nom du Directeur général par M. David A. Chikvaidze,
Chef de cabinet, Bureau du Directeur général

Palais des Nations, Mezzanine, Bâtiment E
Mercredi 16 octobre 2013 à 16 h 30



Mrs. Nkosazana Dlamini Zuma
Ambassadeur Ehouzou,
M. Sigam,
Mme Ndong Ella,
Excellences,
Mesdames et Messieurs,

C’est un honneur et un plaisir pour moi, au nom du Directeur général de l’Office des Nations Unies à Genève, qui regrette vivement son absence de ce jour, de vous accueillir et de prononcer son allocution à l’occasion du vernissage de cette exposition organisée par la Délégation permanente de l’Union africaine.

Je souhaiterais tout d’abord saisir cette occasion pour réitérer toute ma gratitude à l’Ambassadeur Ehouzou pour avoir rendu possible cet événement et pour célébrer le 50e anniversaire de l’Organisation de l’Union africaine d’une manière si exceptionnelle et intéressante. Je souhaiterais aussi remercier M. Sigam pour avoir bien voulu prêter ces oeuvres d’art - c’est un plaisir de les exposer au Palais des Nations.

La relation de longue date qui unit les Nations Unies et l’Organisation de l’Unité africaine – aujourd’hui, l’Union africaine – a été empreinte de coopération et d’objectifs communs. Du colonialisme à l’apartheid et aux questions liées aux réfugiés, les Nations Unies et l’Organisation de l’Unité africaine ont travaillé de concert sur quelques-uns des enjeux les plus délicats du moment.

De nos jours, la coopération entre les Nations Unies et l’Union africaine, en particulier eu égard à la paix et à la sécurité, est plus solide que jamais.
Preuves en sont les multiples efforts en matière de médiation des conflits et de maintien de la paix. Ainsi, au Darfour, les Nations Unies et les soldats de la paix patrouillent côte à côte, alors que les deux organisations oeuvrent conjointement à servir de médiateurs en vue d’une solution politique du conflit. Plus récemment, les efforts de médiation entrepris par les Africains en réponse aux crises politiques, notamment au Kenya, aux Comores, à Madagascar, en Mauritanie, en Guinée et au Niger, sont autant d’exemples illustrant la collaboration étroite entre les Nations Unies et l’Union africaine.

Pourtant, ce n’est pas sur le seul continent africain que les Nations Unies travaillent en partenariat avec l’Union africaine. Ici, à Genève, le Bureau permanent d’observation de l’Union africaine joue une part active dans les activités menées par les Nations Unies, à la fois en matière de diplomatie multilatérale et dans les secteurs clés de Genève, tels que les droits de l’homme, le commerce et le développement.

Mesdames et Messieurs,
Pour toutes ces raisons, je suis particulièrement heureux que ces œuvres soient exposées au Palais des Nations. Elles témoignent de l’esprit et du fort rayonnement culturel du continent africain. Alors qu’à certains égards elles représentent l’unité africaine, elles montrent en même temps les différences propres à chacun.

Il est difficile de concevoir un moyen plus approprié, non seulement pour célébrer l’Organisation de l’Unité africaine, mais aussi pour fêter la collaboration fructueuse entre nos deux organisations.

Je vous remercie.