Aller au contenu principal

Un nouveau groupe de travail contre le racisme sur le lieu de travail a été créé à l'ONU à Genève par la Directrice générale, et une coordonnatrice pour la diversité, l'inclusion et la lutte contre le racisme a été nommée. Ce groupe et cette coordonnatrice travaillent maintenant avec le personnel à l’application, à l’échelle locale, du Plan d'action stratégique du Secrétaire général des Nations Unies pour prévenir et combattre le racisme sur le lieu de travail.

 

Fight racism

 

« Il y a du racisme à l'ONU et nous voulons qu'il disparaisse » 

l’ONU Genève prend des mesures contre le racisme sur le lieu de travail.

La Directrice générale, Tatiana Valovaya, a déclaré que l'Organisation axait principalement son action sur les États et leurs obligations en matière de droits de l'homme envers leurs citoyens et résidents. Elle a souligné qu'il était essentiel que l'ONU veille à ce que « sa propre maison soit en ordre ».

« Malheureusement, la discrimination raciale est vivante et bien vivante aux Nations Unies », a ajouté Mme Valovaya. « Comme le montrent des enquêtes, un grand nombre de fonctionnaires sont victimes de diverses formes de discrimination raciale sur le lieu de travail. C'est inacceptable et c'est pourquoi je me suis engagée à traiter la question du racisme à l'ONU-Genève. »

Marie Diur, en tant que Présidente du groupe de travail et Coordonnatrice de l'ONU Genève pour la diversité, l'inclusion et la lutte contre le racisme, a déclaré qu'elle et son groupe avaient encore besoin des contributions du personnel et qu’ils poursuivaient l’élaboration des recommandations à l'intention de la Directrice Générale, Tatiana Valovaya, en vue de prévenir et de combattre le racisme en changeant la culture sur le lieu de travail.

« J’adresse à tous un seul message : nous sommes tous dans le même bateau. Le racisme n'est pas une question en noir et blanc. À notre niveau, comme à celui de l’Organisation, nous devons collaborer dans le respect de l'autre. Chacun d'entre nous a un rôle à jouer pour atteindre ce niveau de coopération entre collègues », a déclaré Mme Diur.

« Il n'y a aucune diversité dans certains services de l’ONU - il y a manifestement un problème. L'un de mes objectifs sera de faire en sorte que ce problème soit reconnu et résolu. »

L’ONU Genève compte sur les idées et les recommandations sur la manière dont l'Organisation pourrait lutter contre le racisme sur le lieu de travail. Toutes ces contributions peuvent être soumises en ligne.

Fighting racism working group photo