Aller au contenu principal

Le Comité pour l’élimination de la discrimination raciale a clos les travaux de sa cent septième session

Communiqués de Presse

Le Comité pour l’élimination de la discrimination raciale a clos, cet après-midi, les travaux de sa cent septième session qui se tenait à Genève depuis le 8 août dernier et au cours de laquelle il a successivement examiné les rapports soumis par sept pays au titre de la Convention internationale sur l’élimination de toutes les formes de discrimination raciale : Bénin, Nicaragua, États-Unis, Azerbaïdjan, Slovaquie, Zimbabwe et Suriname.

Les observations finales sur les rapports de ces sept pays sont disponibles sur la page web du site Internet du Haut-Commissariat aux droits de l’homme consacrée aux travaux de cette session.

Dans sa déclaration de clôture de la session, la Présidente du Comité, Mme Verene Albertha Shepherd, a souligné qu’outre l’examen des rapports des sept pays susmentionnés, le Comité avait, durant cette cent septième session, adopté une décision sur la recevabilité et quant au fond concernant la communication 66/2017, Breleur vs France.  Le Comité a également examiné un rapport de suivi concernant la Belgique.  Au titre de la procédure d’alerte précoce et d’action urgente, le Comité a en outre adopté une déclaration sur les tragiques événements qui se sont déroulés à la frontière entre le Maroc (Nador) et l’Espagne (Melilla) en juin dernier.

Durant cette session, a poursuivi Mme Shepherd, le Comité a par ailleurs tenu une journée de discussion générale sur le thème de la discrimination raciale et du droit à la santé, prélude à l’adoption ultérieure d’une recommandation générale sur cette question.

Dans le contexte de l’amélioration de ces méthodes de travail et de son Règlement intérieur, le Comité a d’autre part décidé d’adopter formellement les directives d’Addis-Abeba sur l’indépendance et l’impartialité des membres des organes conventionnels. 

Enfin, le Comité a adopté son rapport annuel à l’Assemblée générale.

Avant de clore sa session cet après-midi, le Comité a entendu l’un de ses membres, M. Noureddine Amir, lancer un appel à la communauté internationale pour qu’elle participe à un soutien financier et médical en faveur du peuple pakistanais qui souffre actuellement des conséquences d’une mousson dévastatrice. 

Lors de sa prochaine session, qui se tiendra à Genève du 14 novembre et 2 décembre, le Comité doit examiner les rapports de Bahreïn, du Botswana, du Brésil, de la France, de la Géorgie et de la Jamaïque.

__________

Ce document produit par le Service de l’information des Nations Unies à Genève est destiné à l'information; il ne constitue pas un document officiel.

Les versions anglaise et française de nos communiqués sont différentes car elles sont le produit de deux équipes de couverture distinctes qui travaillent indépendamment.

CERD.22.016F