Aller au contenu principal

Alors que la COP26 démarre, l'ONU Genève honore son engagement en faveur de l'action climatique avec un nouveau bâtiment écologique au Palais des Nations

Communiqués de Presse

 

Lors d'une cérémonie sur place, aujourd'hui, la Directrice générale de l'Office des Nations Unies à Genève (ONUG), Tatiana Valovaya, a officiellement présenté aux représentants du pays hôte – la Suisse –, des États Membres des Nations Unies, de la famille onusienne et d'autres organisations partenaires à Genève le tout nouveau bâtiment durable qui vient s’ajouter au complexe du Palais des Nations.

Après trois ans de construction, le bâtiment ultramoderne, totalement intégré au paysage du parc de l'Ariana, a accueilli les premiers membres du personnel de l’ONU au début de l'été, alors que s’engageait la rénovation de l’historique Palais des Nations.

« Avec l'ouverture de ce nouveau bâtiment, nous avons réalisé une composante essentielle du Plan stratégique patrimonial (PSP) approuvé par l'Assemblée générale en 2015 », a déclaré Mme Valovaya, exprimant sa gratitude au pays hôte et aux États Membres pour leur substantiel soutien financier. « Il s'agit d'une étape passionnante, alors que le Palais des Nations subit une cure de jouvence indispensable pour en faire un lieu de travail et de conférence moderne répondant aux normes actuelles de sécurité et d'accessibilité. »

« Cette étape traduit également l'engagement de l’ONU Genève en faveur d'un avenir plus vert et plus collaboratif », a-t-elle ajouté.

Ignazio Cassis, Vice-Président du Conseil fédéral et chef du Département fédéral des affaires étrangères de la Suisse, Serge Dal Busco, Président du Conseil d'État de Genève, Nathalie Fontanet, Conseillère d'État de Genève, et Frédérique Perler, Maire de Genève, se sont joints à la Directrice générale de l’ONUG pour couper le ruban rouge, signe de reconnaissance des Nations Unies au pays hôte et aux États Membres pour leur soutien au Plan stratégique patrimonial.

D'un coût estimé à 836,5 millions de francs suisses, le PSP est financé par les États Membres des Nations Unies. Il constitue l'un des plus grands projets de rénovation actuellement en cours en Europe. La Suisse, en tant que pays hôte, a accordé un prêt sans intérêt de 400 millions de francs suisses pour la rénovation du Palais des Nations, dont la construction remonte jusqu’aux années 1930.

Un élément clé de ce projet pluriannuel a été la construction du nouveau bâtiment – un espace durable de 24 000 mètres carrés comprenant des postes de travail en espace ouvert pour accueillir quelque 1500 membres du personnel.

Toit vert, énergie thermique et plus encore

Le nouveau bâtiment s’appuie sur des technologies de pointe et des mesures d'économie d'énergie afin de répondre à la norme LEED Gold, internationalement reconnue en matière de construction écologique. Il s'agit du système d'évaluation des bâtiments durables le plus utilisé dans le monde et d'une norme de durabilité mondialement reconnue.

Parmi ses caractéristiques, citons :

- un toit vert pour réduire l'excès de chaleur normalement généré par un bâtiment traditionnel ;

- l'utilisation de l'énergie thermique du lac Léman pour refroidir le bâtiment, ce qui réduit considérablement la consommation d'électricité ;

- une partie de l'énergie du bâtiment provient de sources renouvelables, notamment de panneaux solaires montés sur le toit, ce qui rend le nouveau bâtiment plus respectueux de l'environnement ;- les hauts plafonds et la lumière naturelle réduisent le besoin d'éclairage artificiel et les coûts énergétiques ;

- un système automatisé de gestion du bâtiment surveille, contrôle et ajuste les niveaux d'éclairage, la température intérieure et les éléments de protection solaire en fonction de la présence humaine, des températures intérieure et extérieure et de l'ensoleillement, à l'aide d'algorithmes prédictifs avancés ;

- et, à chaque étage, l'accès à des terrasses et des cours pour le personnel.

Lorsque le Plan stratégique patrimonial sera achevé, ce nouveau bâtiment permettra de regrouper 900 employés supplémentaires de l'ONU au Palais des Nations. Ce personnel est actuellement réparti sur plusieurs sites à Genève, notamment au Haut-Commissariat aux droits de l'homme, situé au Palais Wilson, et sur le site de Motta.

Pour l’heure, le site du Palais des Nations compte quelque 3000 membres du personnel de l'ONU.

 

M21.003F