Aller au contenu principal

LE COMITÉ POUR L’ÉLIMINATION DE LA DISCRIMINATION A L’ÉGARD DES FEMMES A CLOS LES TRAVAUX DE SA SOIXANTE-QUATORZIÈME SESSION

Communiqués de Presse

Le Comité pour l'élimination de la discrimination à l'égard des femmes a achevé, cet après-midi, les travaux de sa soixante-quatorzième session, entamée le 21 octobre dernier et au cours de laquelle il a examiné les rapports périodiques de sept États parties à la Convention sur l'élimination de toutes les formes de discrimination à l'égard des femmes: Andorre, Bosnie-Herzégovine, Cambodge, Iraq, Kazakhstan, Lituanie et Seychelles.

Les observations finales adoptées par le Comité concernant les pays examinés seront disponibles sous peu sur la page Internet consacrée à la session. Sont également disponibles sur le site Internet de l'Office des Nations Unies à Genève les comptes rendus de toutes les séances publiques du Comité.

Outre les réunions publiques avec les délégations des États parties dont les rapports étaient examinés, le Comité a, durant cette session, tenu des séances publiques consacrées à l’audition de représentants de la société civile au sujet de la situation dans les pays devant être examinés durant cette session.

Cet après-midi, alors qu’était adopté le rapport de la session, la Présidente du Comité, Mme Hilary Gbedemah, s’est notamment réjoui que le Comité ait adopté deux notes d’orientation, l’une sur la coopération entre le Comité et les institutions nationales des droits de l’homme, et l’autre sur l’établissement de rapports périodiques par les États parties dans le cadre des Objectifs de développement durable à l’horizon 2030.

Elle a par ailleurs indiqué que le Comité avait co-organisé une table ronde sur le thème « Ouvrir la voie aux droits des adolescentes: intégrer la perspective de l’âge et du genre dans les politiques et le droit », pour commémorer le quarantième anniversaire de la Convention et le trentième anniversaire de la Convention relative aux droits de l'enfant.

S'agissant de l’examen des communications (plaintes individuelles) soumises au titre du Protocole facultatif se rapportant à la Convention, quatre communications ont fait l'objet de décisions finales au cours de la session, a indiqué la Présidente.

Pendant cette session, le Comité a par ailleurs eu des entretiens fructueux avec Mme Åsa Regnér, Directrice exécutive adjointe d’ONU Femmes et avec Mme Delphine O, Ambassadeur et Secrétaire générale de la Conférence mondiale des Nations Unies sur les femmes,

Lors de sa prochaine session, qui doit se tenir à Genève du 10 au 28 février 2020, le Comité examinera les rapports des pays suivants: Afghanistan, Bulgarie, Erythrée, Kiribati, Lettonie, Pakistan, République de Moldova et Zimbabwe.


Ce document est destiné à l'information; il ne constitue pas un document officiel


CEDAW19.036F