Aller au contenu principal

Conférence du désarmement : dernière séance plénière sous la présidence du Cameroun

Meeting Summaries

 

La Conférence du désarmement a tenu, ce matin, une séance pendant laquelle l’Ambassadeur Salomon Eheth, du Cameroun, Président sortant de la Conférence, a passé le témoin à l’Ambassadrice Leslie Norton, du Canada, qui présidera le Conférence à partir du 21 juin.

Le Président sortant a souligné que les neuf séances plénières de sa présidence avaient donné lieu à des communications riches sur la dynamique des progrès scientifiques et technologiques dans le domaine des armes dites de destruction massive ainsi que des équipements connexes.

Premièrement, a constaté M. Eheth, toutes les délégations qui ont pris la parole ont jugé nécessaire de préserver l’espace atmosphérique de l’utilisation à des fins militaires. Pour ce faire, seul un instrument juridiquement contraignant, conformément à la résolution 75/36 (2020) de l’Assemblée générale de l’ONU, constitue, aux yeux de la majorité, la meilleure voie pour garantir la sécurité dans l’espace.

Deuxièmement, beaucoup de déclarations ont souligné l’urgence d’établir des arrangements internationaux efficaces pour garantir les États non dotés d’armes nucléaires contre l’emploi ou la menace d’emploi de ces armes. Il s’agit ici, a préconisé M. Eheth, d’amener les États dotés d’armes nucléaires à s’engager dans la limitation de l’utilisation de ces armes, en cas de représailles ou d’attaques. Il faudrait à cet égard promouvoir la création de plusieurs zones exemptes d’armes nucléaires, a recommandé le Président.

Troisièmement, s’agissant de nouveaux types et systèmes d’armes de destruction massive, ainsi que des armes radiologiques, il est apparu aux yeux de plusieurs délégations que la communauté internationale devrait mettre l’accent sur le rôle de la science et de la technologie pour renforcer la sécurité internationale. Les nouvelles technologies, si elles sont positives, présentent aussi de nouveaux types de risques, comme les cyber-attaques, a fait remarquer M. Eheth.

Quatrièmement, l’objectif de la Conférence est de parvenir à un monde débarrassé d’armes de destruction massive. Affirmant la foi de l’Afrique dans le multilatéralisme et l’avènement d’un monde où la paix et la sécurité internationale sont garanties, M. Eheth a demandé que la Conférence « sorte de la léthargie dans laquelle elle est plongée depuis quelques années et que l’on réactive les négociations, seules voies de sortie », en prenant en compte la thématique « désarmement et développement ».

Après cette allocution, plusieurs délégations ont félicité l’Ambassadeur Eheth de sa présidence.

L’Ambassadrice Leslie Norton, du Canada, a ensuite indiqué qu’elle entendait organiser, pendant ces prochains mois, des débats sur un programme complet de désarmement et sur la transparence dans le domaine des armements. En juillet, le Canada prévoit d’organiser une rencontre avec la jeunesse, avec la participation de Mme Izumi Nakamitsu, Haute-Représentante pour les affaires de désarmement, et de Mme Jayathma Wickramanayake, Envoyée spéciale pour la jeunesse, outre plusieurs jeunes originaires de cinq pays.

La présidence organisera en outre une discussion sur le rapport CD/2197 préparé par l’Australie sur la base de consultations menées pendant sa présidence. Le Canada proposera enfin une « mise à jour technico-linguistique » du règlement intérieur, pour refléter le fait que les femmes aussi bien que les hommes peuvent occuper de hautes fonctions à la Conférence.

Mme Norton transmettra bientôt aux délégations un programme de travail complet.

Au vu de l’amélioration de la situation en Suisse s’agissant de la COVID-19, des délégations ont espéré que les réunions en personne reprendraient rapidement au Palais des Nations de Genève, où la Conférence siège normalement.

Le Chili, la Chine, l’Égypte et le Kenya ont fait des déclarations ce matin.

La prochaine séance plénière de la Conférence aura lieu le 22 juin à 10 heures, sous la présidence du Canada, pour un débat sur le point 6 de l’ordre du jour (« programme complet de désarmement »).

 

DC21.031F