Aller au contenu principal

Le nouvel Observateur permanent du Saint-Siège présente ses lettres de créance

Presentation of Credentials

M. Fortunatus Nwachukwu, archevêque titulaire d’Acquaviva, a présenté aujourd'hui à Mme Tatiana Valovaya, Directrice générale de l’Office des Nations Unies à Genève, les pouvoirs l'accréditant comme Observateur permanent du Saint-Siège auprès de l'Office.

Avant cette nomination, l’archevêque Nwachukwu était, depuis 2017, nonce apostolique (Ambassadeur du Saint-Siège) auprès de Trinité-et-Tobago, d’Antigua-et-Barbuda, des Bahamas, de la Barbade, du Belize, de la Dominique, de la Grenade, de la Guyane, de la Jamaïque, de Saint-Kitts-et-Nevis, de Sainte-Lucie, de Saint-Vincent-et-les-Grenadines, du Suriname et de la Communauté des Caraïbes (CARICOM), ainsi que délégué apostolique aux Antilles. De 2012 à 2017, l’archevêque Nwachukwu était nonce apostolique au Nicaragua.

Au cours de sa carrière au service diplomatique du Vatican, qu’il a entamée en 1994, l’archevêque Nwachukwu a également été en poste aux nonciatures apostoliques auprès de l’Algérie et de la Tunisie ; du Paraguay ; ainsi que du Ghana, du Togo et du Bénin. De 2002 à 2006, il a été Conseiller à la Mission permanente du Saint-Siège auprès des Nations Unies à Genève.

Auparavant, le nouvel Observateur permanent avait été successivement Chef du Protocole (2007-2012) et Officier traitant pour les droits de l'homme et les organisations internationales (2006-2007) à la Secrétairerie d'État du Vatican.

Né le 10 mai 1960 à Ntigha, au Nigéria, le nouvel Observateur permanent est titulaire d’un doctorat en droit canonique de l’Université pontificale Saint-Thomas d'Aquin de Rome, ainsi que d’un doctorat en théologie dogmatique de l’Université pontificale Urbaniana de Rome; il a également suivi les enseignements de l’Académie (diplomatique) pontificale ecclésiastique du Vatican.

Outre l'igbo, sa langue maternelle, Mgr Nwachukwu parle l'anglais, l'italien, l'allemand, le français, l'espagnol, l'hébreu moderne et a des notions d'arabe. Pour ce qui est des langues anciennes, il maîtrise également le latin, l'hébreu, le grec et l'araméen.

 

Ce document produit par le Service de l’information des Nations Unies à Genève est destiné à l'information; il ne constitue pas un document officiel.

Les versions anglaise et française de nos communiqués sont différentes car elles sont le produit de deux équipes de couverture distinctes qui travaillent indépendamment.

 

CR22.009F