Aller au contenu principal
Sphere

L'histoire des Nations unies est ancrée dans plus d'un siècle de coopération multilatérale. Ses origines peuvent être associées aux premières conférences internationales de paix, à la création des premières organisations internationales et à la création de la Société des Nations au lendemain de la première guerre mondiale. Après le tumulte de la seconde guerre mondiale et le besoin pressant de développer une paix durable, qui a finalement conduit à la création des Nations Unies, un effort mondial qui continue à œuvrer pour une paix durable, un développement inclusif, une santé mondiale et la prospérité pour tous.

Avant la Société des Nations

Les premières organisations internationales modernes ont été créées au XIXe siècle. La première, Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR), a été créée par un petit groupe à Genève en 1863 qui a élaboré le premier traité humanitaire international, la Convention de Genève en 1864. Ensuite, l'Union Internationale des Télécommunications est née en 1865 sous le nom d'Union télégraphique internationale, puis l'Union Postale Universelle, a été fondée en 1874.  Aujourd'hui, elles sont toutes devenues des agences spécialisées des Nations Unies.

En 1899, la Conférence internationale de paix s'est tenue à La Haye pour élaborer des mécanismes de règlement pacifique des différends internationaux, prévenir les guerres, et légiférer sur les règles de la guerre. Elle a adopté la Convention pour le règlement pacifique des conflits internationaux et a créé la Cour permanente d'arbitrage, qui a commencé ses travaux en 1902.

Le précurseur des Nations Unies a été la Société des Nations, la première organisation internationale créée «pour promouvoir la coopération internationale et instaurer la paix et la sécurité». Son document fondateur, le Pacte de la Société des Nations, a été adopté à la Conférence de paix de Paris en 1919 et inclus dans le Traité de Versailles. La Société des Nations a été dissoute en 1946. L'Organisation internationale du travail a également été créée en vertu du Traité de Versailles. L'OIT est devenue la première agence spécialisée des Nations Unies en 1946.

LA SOCIETE DES NATIONS (1919-1946)

À la Conférence de paix de Paris en 1919, afin d'éviter une nouvelle guerre dévastatrice, la Société des Nations avait pour objectif de maintenir la paix universelle dans le cadre des principes fondamentaux du Pacte qui étaient acceptés par ses membres. L'objectif était de développer la coopération entre les nations et leur garantir la paix et la sécurité.

Les premières années d'existence de la Société des Nations ont été considérés comme un succès. Conformément aux dispositions du Pacte, plusieurs litiges internationaux ont été résolus pacifiquement, notamment les différends entre la Suède et la Finlande, et entre la Grèce et la Bulgarie. Les Accords de Locarno signés en octobre 1925 marquant les débuts d'une réconciliation franco-allemande, ont été confiés à la SDN. En conséquence, l'allemagne en est devenue Membre en 1926. En 1929, le représentant de la France, Aristide Briand, a présenté le tout premier projet politique d'une Union fédérale Européenne devant l'Assemblée.

Bien que la Société des Nations n’ait pas pu éviter le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale, des réalisations et des succès notables ont été enregistrés dans le domaine de la coopération technique internationale. Sous son égide, en effet, un nombre considérable de conférences, de comités intergouvernementaux et de réunions d'experts se sont tenus à Genève, dans des domaines aussi divers que la santé et les affaires sociales, les transports et communications, les affaires économiques et financières et la coopération intellectuelle.

Le Palais des Nations

salle de pas perdu

En 1920, le siège de la Société des Nations est installé dans l'hôtel National, aujourd'hui appelé Palais Wilson, au bord du lac Léman. En 1926, un concours international d'architecture est lancé pour la conception du Palais des Nations.

Initialement, le nouveau bâtiment de la Société des Nations devait être construit le long des rives du lac Léman. Cependant, le don d'une bibliothèque en 1927 a considérablement prolongé le projet architectural et la SDN a été contrainte de chercher un nouvel emplacement. Suite à un échange avec la Ville de Genève, le Palais a finalement élu domicile dans le Parc Ariana que Gustave Revilliod avait légué à la Ville de Genève, à sa mort, en 1890.

La construction du Palais a commencé en 1929 et s'est achevée en 1938. Depuis lors, le Palais des Nations a subi de nombreuses extensions et ajouts, y compris le Plan Stratégique Patrimonial (PSP) en cours.

Aujourd'hui, le Palais comprend 34 salles de conférence et environ 2 800 bureaux, ce qui en fait le deuxième plus grand centre des Nations Unies après le Siège des Nations Unies à New York.

Naissance des Nations Unies

L’Organisation des Nations Unies n’a pas vu le jour spontanément, mais plutôt suite à une série de réunions et d’événements qui se sont déroulés sur plusieurs années.

Les actions se sont multipliées entre la Déclaration du Palais Saint-James et la Charte de l'Atlantique, puis la tenue de plusieurs autres réunions dans le monde, ont conduit à organiser la Conférence de San Francisco en 1945.

La Charte des Nations Unies a été signée à San Francisco le 26 juin 1945, à la fin de la Conférence des Nations Unies pour l'Organisation internationale.

L'Organisation des Nations Unies a accompli beaucoup de choses depuis sa création en 1945. Genève a joué un rôle essentiel dans nombre de ces réalisations. Découvrez comment Genève a acquis sa renommée internationale.

Conseil économique et social (ECOSOC) / Economic and Social Council (ECOSOC)

Conseil des droits de l’homme (CDH) / Human Rights Council (HRC)

Commission Economique des Nations Unies pour l’Europe (CEE-ONU) / United Nations Economic Commission for Europe (UNECE)

Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED) / United Nations Conference on Trade and Development (UNCTAD)

Institut des Nations Unies pour la recherche sur le désarmement (UNIDIR) / United Nations Institute for Disarmament Research (UNIDIR)

Institut de recherche des Nations Unies pour le développement social (UNRISD) / United Nations Research Institute for Social Development (UNRISD)

Bureau de la coordination des affaires humanitaires (BCAH) / Office for the Coordination of Humanitarian Affairs (OCHA)

Commission d’indemnisation des Nations Unies (UNCC) / United Nations Compensation Commission (UNCC)

Commission du droit international (CDI) / International Law Commission (ILC)

Corps commun d’inspection du système des Nations Unies (CCI) / Joint Inspection Unit of the United Nations System (JIU)

Conférence du désarmement / Conference on Disarmament (CD)

Bureau des affaires de désarmement des Nations Unies (UNODA) / United Nations Office for Disarmament Affairs (UNODA)

Organisation mondiale du commerce (OMC) / World Trade Organizations (WTO)

Organisation internationale pour les migrations (OIM) / International Organization for Migration (IOM)

Bureau international d’éducation (BIE) / International Bureau of Education (IBE-UNESCO)

Organisation internationale du Travail (OIT) / International Labour Organization (ILO)

Organisation mondiale de la Santé (OMS) / World Health Organization (WHO)

Programme commun des Nations Unies sur le VIH/Sida (ONUSIDA) /Joint United Nations Programme on HIV/AIDS (UNAIDS)

Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI) / World Intellectual Property Organization (WIPO)

Union internationale des télécommunications (UIT) / International Telecommunication Union (ITU)

Bureau des Nations Unies pour la réduction de risques de catastrophe (UNDRR) / United Nations Disaster Risk Reduction (UNDRR)

Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) / Office of the United Nations High Commissioner for Refugees (UNHCR)