Aller au contenu principal
DG-Senior-Management

L'équipe dirigeante de l'ONU Genève fournit un soutien exécutif à la Directrice générale dans ses fonctions de représentante du Secrétaire général en Suisse, de Chef exécutif de l'Office des Nations Unies à Genève et de représentante désignée pour la sécurité en Suisse, conformément à la circulaire du Secrétaire général sur l'organisation de l'Office des Nations Unies à Genève. L'équipe se réunit chaque semaine pour informer et conseiller la Directrice générale sur les questions prioritaires, les événements à venir et d'autres questions de haut niveau.

ÉQUIPE DIRIGEANTE DE L'ONU GENÈVE

Clemens Adams

 Clemens M. Adams

Directeur, Division de l'administration de l'Office des Nations Unies à Genève 

M. Clemens M. Adams est le Directeur de la Division de l'administration de l'ONUG. De plus, il est responsable du Plan Stratégique Patrimonial (PSP), un projet de 840 millions de francs suisses pour la rénovation du Palais des Nations, supervisant le directeur de projet et son équipe.

Avant de rejoindre l'ONUG en 2010, il a occupé le poste de Directeur de la Division des installations et des services commerciaux au sein du Bureau des services centraux d'appui du Département de la gestion du Siège des Nations Unies à New York.  Il y a également occupé plusieurs postes de haut niveau. Il a été chef du Groupe de planification des ressources au Bureau du Secrétaire général adjoint, Département de l'appui aux missions, chef du Service d'appui spécialisé, Bureau de l'appui aux missions, et responsable de la Division du soutien logistique, Département du maintien de la paix.

De plus, il a dirigé la Section du génie ainsi que l'Unité administrative et de soutien, respectivement, dans le Département du maintien de la paix et le Département de la gestion.

Son expérience internationale antérieure allait de la direction du démarrage de la Mission des Nations unies en Érythrée et en Éthiopie (MINUEE), à des postes à Nicosie, Chypre, en tant que chef de l'administration de la Force des Nations unies pour le maintien de la paix (UNFICYP), à l'officier responsable de l'unité de gestion des bâtiments du Groupe d'assistance des Nations unies pour la transition (GANUPT) à Windhoek, Namibie, chargé de surveiller le processus de paix et les élections.

M. Adams a commencé sa carrière de fonctionnaire international des Nations unies en tant que responsable technique et logistique au bureau local du Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) à Galang, en Indonésie.  Son travail d'ingénieur-conseil dans un camp de réfugiés du HCR à Bataan, aux Philippines, l'a amené à s'engager en permanence dans le développement communautaire et l'amélioration de la condition humaine.

 De nationalité allemande, M. Adams a obtenu un diplôme d'ingénieur (Diplom Ingenieur) à la TH Darmstadt en Allemagne. Il est marié à Helgard et ils ont deux fils adultes, Martin et Johannes.

Radha Day - Chief a.i., Conference on Disarmament Secretariat and Conference Support Branch, UN Office for Disarmament Affairs

Radha Day
Chef par intérim, Secrétariat de la Conférence du désarmement et Service d'appui aux conférences, Bureau des affaires du désarmement des Nations unies

Mme Radha Day dirige actuellement le service du Bureau des affaires de désarmement des Nations unies à Genève.

Elle a travaillé dans le domaine de la paix et de la sécurité internationales pendant plus de 20 ans et a récemment occupé le poste de secrétaire de la Conférence du désarmement et d'adjointe au Bureau des affaires du désarmement des Nations unies à Genève.

Auparavant, Mme Day a occupé divers postes au sein du Département des opérations de paix des Nations unies (DPO) au siège de l'ONU à New York. Elle a été adjointe à l'équipe du Mali et du Sahel de 2015 à 2018, soutenant l'opération de maintien de la paix des Nations unies au Mali, élaborant des stratégies pour accroître la génération de forces et contribuant à la conception du soutien des Nations unies à la force conjointe du G5 et du Sahel au Sahel.

De 2013 à 2015, Mme Day a dirigé l'équipe Asie et Caraïbes, soutenant le groupe d'observateurs militaires des Nations Unies en Inde et au Pakistan, ainsi que l'opération de maintien de la paix des Nations unies en Haïti. À ce titre, elle a développé et supervisé la première réduction significative des effectifs de la mission en Haïti.

De 2007 à 2013, Mme Day a représenté l'équipe d'Afghanistan, qui soutient la mission d'assistance des Nations unies en Afghanistan. À ce titre, elle a supervisé l'extension de la mission à toutes les provinces afghanes, a contribué au soutien des Nations Unies à une plus grande transition vers le leadership afghan, ainsi qu'aux initiatives de réconciliation locale et nationale.

Mme Day a servi au sein de la Mission d'assistance des Nations unies en Afghanistan de 2004 à 2007, en tant que spécialiste des droits de l'homme dans la région occidentale de Herat, ainsi qu'en tant qu'assistante spéciale du représentant spécial du Secrétaire général, à Kaboul. Auparavant, elle a travaillé au sein du Bureau du Haut Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme, où elle a fait partie de l'équipe Europe, Asie centrale et Amérique du Nord. À ce titre, Mme Day a notamment développé un projet régional sur l'éducation aux droits de l'homme pour les pays d'Asie centrale. Elle a également travaillé avec le Département des affaires économiques et sociales des Nations unies, et en tant que consultante pour la Direction de la coopération multilatérale du ministère italien des affaires étrangères.

Mme Day est titulaire d'une licence en droit anglais et européen de l'université d'Essex (Royaume-Uni) et d'un LLM en droit international des droits de l'homme et démocratisation du Campus mondial européen des droits de l'homme. Elle parle couramment l'anglais, le français, l'espagnol et l'italien. Elle est mariée et a deux enfants.

 

MArie Diur

Marie Diur

Chef par intérim, Division de la gestion des conférences

Marie Diur a rejoint l’Office des Nations Unies à Genève en décembre 2017 en tant que chef du Service d’interprétation, après près de dix ans passés à l’Office des Nations Unies à Vienne, d’abord comme chef de la cabine française, puis comme interprète en chef. Sur ses trente ans de carrière d’interprète, Marie Diur a travaillé pendant plus de douze ans en tant qu’indépendante pour des organismes des Nations Unies, pour l’Union européenne et pour le marché privé, et ce jusqu’en 2001, date à laquelle elle a été recrutée au Siège de l’ONU en tant qu’interprète permanente.

Marie Diur est membre de l’AIIC depuis 1992 et examinatrice invitée dans des écoles d’interprétation en France et en Belgique (ESIT, ISIT, ISTI, EII, LSTI/Marie-Haps). Ses langues sont les suivantes : français (A), anglais, espagnol, italien, portugais et suédois (C) et elle est titulaire d’une maîtrise en langues étrangères appliquées (Université Toulouse-le-Mirail), d’un DEA en littérature française, francophone et comparée (Université Bordeaux 3), d’un diplôme supérieur en interprétation de conférence (PCL-Londres) et d’un doctorat en sciences humaines (Universidad Pablo de Olavide-Séville).

Ardente défenseure de la cause de l’éducation et du développement, Marie Diur préside l’Équipe spéciale de l’IAMLADP sur les questions d’interprétation et elle est la coordinatrice de l’ONUG pour l’interprétation.

David McCuaig

David John McCuaig

Directeur de projet, Plan Stratégique Patrimonial

M. David John McCuaig dirige le Plan Stratégique pour le Patrimoine des Nations Unies à Genève.

M. McCuaig a précédemment été Directeur des opérations au Centre national des Arts du Canada (CNA) et Directeur de projet pour le rajeunissement architectural du CNA. Avant son arrivée au CNA en 2011, M. McCuaig a été directeur régional de Construction de Défense Canada pendant 10 ans. À ce titre, il a dirigé une équipe de plus de 200 professionnels fournissant des services liés à l'infrastructure aux Forces canadiennes et au ministère de la Défense nationale. Il a supervisé un programme de construction annuel de 60 millions de dollars dans la région de la capitale nationale, dans l'Arctique canadien et à l'étranger. Il a fièrement soutenu les Forces canadiennes déployées en Bosnie, en Afghanistan et dans d'autres endroits du monde, en leur fournissant des services en matière de génie de la construction, des achats et du soutien logistique.

En tant que Directeur de projet de 1990 à 2001, M. McCuaig a géré des projets d'investissement et d'amélioration d'un large éventail de types de bâtiments, d'installations et de propriétés. Il a commencé sa carrière en 1985 en tant que concepteur architectural et copropriétaire d'une entreprise de construction, opérant principalement aux États-Unis. M. McCuaig a été actif dans le monde universitaire en tant que chargé de cours dans le cadre du programme de maîtrise en gestion de projet (MPM) à l'Université du Québec, ainsi que comme professeur à temps partiel à la Cité Collégiale à Ottawa, au Canada. Il a donné des conférences sur la gestion de la construction, les méthodologies du chemin critique et du cadre logique, le développement de projets, la gestion de projets en difficulté et les études de faisabilité d'infrastructures. M. McCuaig a obtenu une maîtrise en gestion de projet à l'Université du Québec, est diplômé du programme pour cadres de l'École de commerce de l'Université Queens à Kingston, en Ontario, et du programme de gestion des ressources du ministère de la Défense nationale du Canada. Il a été certifié gestionnaire de projet Sceau d'or par l'Association canadienne de la construction et a obtenu le titre de Project Management Professional par le Project Management Institute.

Né en 1958, M. McCuaig est un ressortissant canadien et il est parfaitement bilingue, en anglais et en français.

David Chikvaidze

David A. Chikvaidze

Chef de Cabinet, Cabinet du Directeur général

M. David A. Chikvaidze est le Chef de Cabinet du Directeur général de l'Office des Nations Unies à Genève (ONUG). Il a occupé ce poste auparavant, de 2006 à 2011.

M. Chikvaidze a travaillé pendant plus de trente-quatre ans dans le service des affaires étrangères, au gouvernement et dans la fonction publique internationale. En 2011-2013, il a été directeur de la Bibliothèque des Nations unies à Genève et président du Comité des activités culturelles de l'ONUG. De 2003 à 2005, D. Chikvaidze a été conseiller principal du Haut-Commissaire des Nations unies aux droits de l'homme et chef de la section des communications et des partenariats avec les ONG à Genève, ainsi que porte-parole de la 61e session de la Commission des droits de l'homme et des organes conventionnels des droits de l'homme.

Il a accompli des tâches en plus de ses fonctions hiérarchiques, notamment: appui fonctionnel à trois Directeurs généraux dans leur fonction de Secrétaire général de la Conférence du désarmement et d'Envoyé personnel du Secrétaire général à la Conférence; appui fonctionnel au Directeur général en sa qualité de Secrétaire exécutif par intérim de la Commission économique des Nations Unies pour l'Europe.

Avant de rejoindre les Nations unies, M. Chikvaidze a été Chef de bureau adjoint et planificateur pour le Président Gorbatchev et responsable du protocole présidentiel pour le Président Eltsine. Diplomate de formation, il a passé cinq ans à Washington, D.C. (1985-1990), où, en tant qu'assistant spécial de l'ambassadeur soviétique et chef du protocole de l'ambassade, il a travaillé avec la Maison Blanche, le Département d'État et d'autres départements exécutifs, dans le cadre de sommets et de réunions ministérielles américano-soviétiques.

M. Chikvaidze est titulaire d'un doctorat (1984) en sciences politiques. Il est vice-président du Forum suisse pour les affaires internationales (premier non-Suisse) ; vice-président du Club diplomatique de Genève ; membre de l'Académie mondiale des arts et des sciences ; membre du Rotary International et membre fondateur de l'Association géorgienne de Suisse et de la Fondation Sergio Vieira de Mello. Il a été conseiller auprès de l'Association géorgienne des États-Unis (jusqu'en 2003).

Né à Tbilissi, il est citoyen de Géorgie. Il est marié et a un fils et trois petits-fils.

Sergey Shaposhnikov

Sergey A. Shaposhnikov

Chef du protocole, Cabinet du Directeur général

M. Sergey Shaposhnikov est chef du protocole au bureau du Directeur général de l'Office des Nations Unies à Genève (ONUG) depuis 2006.

Avant cela, il était assistant spécial du Directeur général de l'Office des Nations Unies à Genève (ONUG), chargé des affaires politiques. Avant de rejoindre le Secrétariat des Nations unies, il a été fonctionnaire au ministère russe des affaires étrangères, où il a occupé les fonctions d'attaché associé, section ECOSOC, département des organisations économiques internationales, ministère des affaires étrangères de l'URSS, Moscou; attaché, troisième secrétaire de la mission permanente de l'URSS et de la Fédération de Russie auprès de l'Office des Nations unies et des autres organisations internationales à Genève, Chef du protocole de la mission, assistant exécutif de l'ambassadeur, représentant permanent.

Deuxième secrétaire, Premier secrétaire du bureau exécutif du vice-ministre des affaires étrangères de la Fédération de Russie, Moscou ; Premier secrétaire, Conseiller de la Mission permanente de la Fédération de Russie auprès des Nations unies, New York, Chef du protocole de la Mission, Assistant exécutif de l'Ambassadeur, Représentant permanent ; et enfin, en tant que Conseiller, Bureau exécutif du vice-ministre des affaires étrangères de la Fédération de Russie, Moscou.

Il est né en 1961 à Minsk, en URSS, et a obtenu en 1984 un diplôme en relations économiques internationales de l'Institut d'État des relations internationales de Moscou. Il parle couramment l'anglais, le français et le russe. Il est marié et a une fille.

Alessandra Vellucci

Alessandra Vellucci

Directeur, Service de l'information des Nations unies à Genève

Mme Alessandra Vellucci est la Directrice du Service de l'information des Nations Unies à Genève.

Elle travaille pour les Nations unies depuis 1991, d'abord à la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (CNUCED), puis au Département des communications mondiales (DGC) de l'ONU. Elle a rejoint la CNUCED en tant qu'experte associée en formation, puis a travaillé comme responsable de l'information publique et point focal pour la communication. Elle a ensuite dirigé le programme de formation "TrainForTrade", qui vise à renforcer les compétences des fonctionnaires des pays en développement dans le domaine du commerce, du développement durable et de la gestion portuaire.

En décembre 2010, elle a rejoint le (DCG) Département de la communication globale, en tant que Chef de la presse et des relations extérieures du Service d'information des Nations Unies à Genève, où elle a supervisé l'accréditation des médias et les activités de sensibilisation pour les Nations Unies à Genève et a servi de porte-parole adjoint pour le Bureau.

De 2014 à 2016, elle a de nouveau rejoint la CNUCED en tant que Chef du Service d'appui intergouvernemental, Secrétaire exécutif du Conseil du commerce et du développement et Responsable de l'information et de la communication. À ce titre, elle a supervisé les négociations intergouvernementales et la promotion de la CNUCED XIV (Nairobi, juillet 2016).

En juillet 2016, elle est devenue Directrice du Service de l'information des Nations Unies à Genève, poste qu'elle occupe toujours aujourd'hui. À ce titre, elle coordonne toutes les activités liées aux médias au Palais des Nations, préside le groupe de communication des Nations unies à Genève, supervise les activités de l'UNTV, de la radio et des médias sociaux, et supervise les événements de sensibilisation organisés par les Nations unies à Genève et le service des visiteurs. Elle est également le porte-parole des Nations unies à Genève et organise un point de presse bihebdomadaire pour les journalistes accrédités au Palais des Nations.

Mme Vellucci est titulaire d'une licence en sciences politiques de l'université italienne L.U.I.S.S., et d'un diplôme en relations internationales avec spécialisation en droit international public de l'Institut de hautes études internationales et du développement (IHEID) de Genève. Auparavant, elle a fréquenté une école secondaire de langues et parle couramment l'anglais, le français, l'espagnol et l'italien, sa langue maternelle.

Francesco Pisano

Francesco Pisano 
Directeur de la Bibliothèque des Nations Unies à Genève

M. Francesco Pisano est un expert en affaires internationales et bénéficie d'une expérience professionnelle dans les domaines des affaires humanitaires, de la gestion des risques et de la recherche sur les systèmes de connaissance. Il a étudié les relations internationales, en se spécialisant dans les études diplomatiques et la résolution des conflits, ainsi que le droit, et plus particulièrement le Droit international public.

Il a brièvement travaillé, en 1988-89, au ministère italien des affaires étrangères en tant qu'expert junior en matière de coopération au développement et a été au bureau exécutif du Directeur général de la coopération au développement de l'Italie. Après ses études, il a travaillé comme chercheur dans le domaine des études stratégiques, parmi lesquelles la définition de mesures pour la vérification des traités de désarmement conventionnel en Europe ainsi que les conséquences stratégiques de la désintégration de l'Union soviétique.

De 1991 à 1993, il a travaillé au développement des affaires en Afrique et en Asie, pour une grande entreprise multinationale, dans les domaines de la gestion intégrée des risques et des systèmes de surveillance de l'environnement. En 1993, il a rejoint les Nations unies où il a occupé divers postes à responsabilités croissantes au sein du Département des affaires humanitaires (DAH) des Nations unies, sa division pour l'atténuation des catastrophes, et a fait partie du groupe initial de professionnels qui ont élaboré la stratégie des Nations unies pour la réduction des risques de catastrophes et les premiers développements du Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) des Nations unies. Il a occupé le poste d'officier supérieur auprès des secrétaires généraux adjoints De Mello, Oshima et Egeland jusqu'en 2004. De 2005 à 2007, il a codirigé le partenariat entre les Nations unies et l'Agence spatiale européenne visant à développer des applications d'observation de la terre pour les agences humanitaires des Nations unies. Il a été directeur d'UNOSAT (le programme opérationnel d'applications satellites) de 2007 à 2012, puis directeur de la recherche, des applications technologiques et des systèmes de connaissances à l'Institut des Nations unies pour la formation et la recherche (UNITAR) jusqu'en 2015. Depuis 2016, il dirige la Bibliothèque des Nations Unies à Genève, un centre de recherche et d'échange de connaissances créé en 1919, et est à la tête du Programme d'activités culturelles de l'ONU Genève, un espace dédié à la diplomatie culturelle et au rayonnement international.

Nadia Isler

Nadia Isler 
Directeur du SDG Lab, Bureau du Directeur général

Mme Nadia Isler est la directrice du SDG Lab au sein du Bureau du Directeur général de l'Office des Nations Unies à Genève (ONUG). Mme Isler fait partie de l'équipe de direction de l'ONUG et a dirigé la création et la mise en place du SDG Lab en 2016.

Mme Isler a une longue carrière dans le développement international et la diplomatie, avec plusieurs années d'expérience sur le terrain dans le domaine de la coopération bilatérale et une vaste expérience des affaires multilatérales avec et en dehors du système des Nations Unies. Elle a commencé sa carrière à Médecins Sans Frontières (MSF) et à la Croix-Rouge suisse avant de rejoindre la Direction du développement et de la coopération (DDC) où elle a travaillé pendant plusieurs années en Afrique de l'Est.

Mme Isler a une vaste expérience de travail avec différents partenaires, notamment le monde universitaire, la société civile et le secteur privé, en particulier dans le domaine de la santé publique où elle a passé de nombreuses années en charge de programmes de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme. Mme Isler a ensuite rejoint le ministère suisse des affaires étrangères où elle a été diplomate suisse pendant plus de 10 ans, d'abord en tant que Chef adjoint des affaires de développement à la Mission permanente de la Suisse auprès des Nations Unies à New York, avant de diriger les affaires de développement et les SDG à la Mission suisse auprès des Nations Unies à Genève.

Mme Isler est titulaire d'une maîtrise en histoire contemporaine de l'Université de Genève et de certificats universitaires de troisième cycle de la Harvard School of Public Health et de la Harvard Kennedy School of Government. Mme Isler est citoyenne suisse et parle le français, l'anglais, l'allemand, l'espagnol et le portugais.

Jorge Villanueva

Jorge Villanueva

Chef du service de sécurité et de sûreté, Genève

M. Jorge J. Villanueva a rejoint les Nations unies en 1994, en tant que chef de la Section de la sécurité et de la sûreté - Santiago, à Santiago du Chili. Alors qu'il était à la Commission économique pour l'Amérique latine et les Caraïbes (CEPALC), il a eu l'occasion de moderniser la Section et d'introduire des changements judicieux dans sa structure et son fonctionnement pour l'aligner sur les unités de sécurité telles que celles de Vienne et de New York. Il a quitté Santiago en 1998, et depuis lors, il a occupé des responsabilités de gestion dans les services de sécurité des Nations unies de New York et de Genève.

En septembre 2015, il s'est vu confier la responsabilité de diriger le service de sécurité et de sûreté du Département de la sûreté et de la sécurité des Nations unies (UNDSS) à Genève. Depuis 2016, il occupe le poste de chef de la sécurité et de conseiller principal en sécurité de l'UNDSS pour la Suisse.

Avant de rejoindre le service des Nations Unies, M. Villanueva a été inspecteur à la police nationale espagnole (1985-1994), où il a travaillé comme enquêteur principal dans des affaires criminelles liées au terrorisme au Pays basque espagnol.

En plus de sa formation d'inspecteur de police (1983-1985), il est diplômé de l'Académie nationale du FBI (Quantico VA, USA, 1992) et de l'École des cadres de la police (Bramshill House, Readings, UK). Il est titulaire d'un diplôme d'études policières et d'une maîtrise en philologie anglaise.

Il a contribué à la préparation de la politique de l'UNDSS et a dirigé des initiatives visant à améliorer la manière dont le Service de sécurité de Genève fonctionne, notamment la mise à niveau des procédures opérationnelles et la présentation de projets de sécurité physique de grande envergure. L'une de ses dernières réalisations a été la préparation d'un protocole d'accord avec la police suisse pour la coopération en matière de sécurité, qui a été signé en juillet 2019. Il a planifié et organisé la couverture de sécurité de nombreuses conférences externes des Nations Unies et a fourni des conseils techniques à de nombreuses entités des Nations Unies sur des questions liées à la sécurité et à la sûreté de leur personnel et de leurs locaux.

Philippe Baudin-Auliac

Philippe Baudin-Auliac

Chef, Section des affaires politiques et des partenariats, Bureau du Directeur général

M. Philippe Baudin-Auliac dirige actuellement la section des affaires politiques et des partenariats au sein du bureau du Directeur général de l'ONU Genève.

M. Baudin-Auliac a travaillé dans le domaine des affaires politiques au niveau international au cours des vingt dernières années. Avant de prendre ses fonctions actuelles, il a créé et dirigé le bureau de liaison du Département des affaires politiques et de la consolidation de la paix des Nations unies et du Département des opérations de paix (DPPA/DPO) à Vienne. Auparavant, il était chef d'équipe pour l'Europe de l'Est au sein de la division Europe et Asie centrale du Département des affaires politiques et de la consolidation de la paix (DPPA), où il a supervisé et contribué à diverses initiatives des Nations unies en matière de prévention et de résolution des conflits.

Au siège des Nations unies, il a également été chef d'équipe pour l'Europe occidentale et la Méditerranée orientale au sein du DPPA. Pendant cette période, il a beaucoup travaillé sur les négociations visant à parvenir à un règlement global de la question chypriote ainsi que sur un certain nombre de questions de paix et de sécurité impliquant les pays de la région.

M. Baudin-Auliac a également servi sur le terrain en Haïti et en tant que responsable des affaires politiques au sein du Bureau régional des Nations unies pour l'Afrique de l'Ouest (UNOWA) basé à Dakar, au Sénégal. Tout au long de cette mission, il a été responsable de l'unité d'alerte précoce et de rapport du bureau régional et a couvert un large éventail de questions en soutien aux efforts de résolution des conflits du représentant spécial du Secrétaire général, y compris les crises en Côte d'Ivoire (2010-2011), au Niger (2010-2011) et au Mali (2012) ainsi que dans la région du Sahel au sens large. Avant de rejoindre les Nations unies, il a travaillé à l'Organisation internationale de la francophonie.

Originaire de France, il a vécu de nombreuses années en Colombie, au Maroc et aux États-Unis. Il est diplômé de l'Université de Montréal (sciences politiques) et de l'Institut des hautes études de l'Université d'Amsterdam (relations internationales).

Markus Schmidt

Markus G. Schmidt
Conseiller juridique principal, ONUG

M. Markus G. Schmidt est conseiller juridique principal de l'Office des Nations unies à Genève (ONUG) depuis janvier 2010. À ce titre, il conseille le Directeur général de l'ONUG, les hauts responsables de l'ONUG et les autres entités des Nations Unies basées à Genève sur toutes les questions juridiques liées au fonctionnement des activités des Nations Unies à Genève, sur les relations avec le pays hôte et sur d'autres sujets.

Il a précédemment été chef d'équipe de l'unité des pétitions au sein du Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l'homme (2002-2009), secrétaire du Comité des droits de l'homme (2000-2004), secrétaire du groupe de travail des Nations unies sur la détention arbitraire (1998-2000) et juriste au sein de l'unité de communication du programme des droits de l'homme des Nations unies.

Avant de rejoindre l'ONU en juin 1987, M. Schmidt a obtenu une Licence en droit de l'Université de Bonn, en Allemagne, un Diplôme d'études juridiques européennes supérieures du Collège d'Europe à Bruges, en Belgique, ainsi qu'une Maîtrise et un Doctorat en relations internationales de l'Université d'Oxford.

Aziyade

Aziyade Poltier-Mutal
Responsable du Projet de changement de perception

Mme Aziyadé Poltier-Mutal est la responsable du Projet de changement de perception (PCP).

Elle a travaillé dans le domaine de la communication dans des cabinets de relations publiques et des agences des Nations unies pendant plus de 20 ans. Elle a coordonné les relations avec les médias et les événements spéciaux lors du "Sommet de la Terre" des Nations unies avant d'être nommée chef de la communication au Conseil de la Terre au Costa Rica.

Avant de rejoindre le PCP, elle était responsable des partenariats de communication au bureau de Genève du Programme des Nations unies pour le Développement (PNUD), où elle a lancé et géré des partenariats avec les principales agences de publicité, les médias, les célébrités, les personnes influentes et les entreprises privées du monde entier afin de stimuler la communication d'entreprise du PNUD et de bénéficier des projets sur le terrain.

Elle a également géré les relations avec les célébrités nommées ambassadeurs de bonne volonté du PNUD au niveau mondial ainsi que les 12 "matches contre la pauvreté" annuels lancés par les joueurs de football Ronaldo Nazario et Zinédine Zidane. Au cours de sa carrière, elle a contribué aux activités de sport au service du développement avec les organisations sportives internationales basées en Suisse.

Mme Poltier-Mutal est diplômée de la Sorbonne, de l'Institut d'études en relations internationales de Paris et de l'Institut universitaire d'études du développement de Genève. Originaire des Pays-Bas, elle a vécu de nombreuses années en Amérique du Sud et parle couramment l'anglais, le français et l'espagnol.