Перейти к основному содержанию

Vous voulez être au soleil en sécurité ? L'ONU lance une nouvelle application pour aider à lutter contre le cancer de la peau

Les preuves scientifiques montrent que la surexposition aux rayons UV est la principale cause du cancer de la peau. Pour aider les gens à se protéger de manière adéquate, un consortium d'agences des Nations Unies vient de lancer une nouvelle application innovante qui peut aider n'importe qui, n'importe où, à déterminer le temps qu'il est prudent de passer à l'extérieur pour profiter des rayons.

L'application SunSmart Global UV est le fruit du travail collectif de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), de l'Organisation internationale du travail (OIT), de l'Organisation météorologique mondiale (OMM) et du Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE).

Prévisions sur cinq jours

« L'application SunSmart Global UV App fournit des prévisions UV et météorologiques sur cinq jours sur des sites consultables », a déclaré Carla Drysdale, porte-parole de l'OMS.

S'exprimant mardi lors d'une séance d'information aux Nations Unies à Genève, Mme Drysdale a ajouté que « l'application met en évidence les créneaux horaires où une protection solaire est nécessaire et vise à aider les gens dans le monde entier à savoir quand utiliser une protection solaire, dans le but de réduire la charge mondiale du cancer de la peau et des lésions oculaires liées aux UV ».

Développée par le Cancer Council Victoria et l'Australian Radiation Protection and Nuclear Safety Agency, l'application est basée sur l'indice UV, qui indique le niveau de rayonnement UV solaire à la surface de la terre.

L'indice UV utilise une échelle de 1 (ou faible) à 11 et plus (ou extrême). Plus la valeur de l'indice est élevée, plus le potentiel de dommages à la peau et aux yeux est important, et moins le temps nécessaire pour que les dommages se produisent est important.

120.000 vies perdues en 2020

« À l'échelle mondiale, on estime que plus de 1,5 million de cas de cancer de la peau, c'est-à-dire mélanome et non-mélanome confondus, ont été diagnostiqués dans le monde en 2020 », a fait valoir Mme Drysdale, ajoutant qu’au cours de de la même période, « plus de 120.000 personnes à travers le monde ont perdu la vie à cause de cette maladie hautement évitable ».

Une grande partie des maladies et des décès liés aux UV peuvent être évités grâce à un ensemble de mesures de prévention simples, telles que la limitation du temps passé au soleil à midi, la recherche de l'ombre lorsque les rayons UV sont les plus intenses, le port de vêtements, de chapeaux et de lunettes de soleil protecteurs - ainsi que l'utilisation de crème solaire.

Utile pour le travail et les loisirs

« Cette application associe les compétences en matière de météorologie, d'environnement et de santé pour aider à protéger les gens du soleil au travail et dans leurs loisirs », a déclaré le Secrétaire général de l'OMM, le Petteri Tallas.

« Elle est unique car elle utilise les données des stations météorologiques et de mesure de l'indice UV au niveau des pays pour fournir des relevés précis et localisés de l'indice UV... C'est un excellent exemple de la science au service de la société », a affirmé M. Tallas.

Selon la Directrice du département Gouvernance et tripartisme de l'OIT, Vera Paquete-Perdigão, l'application est « un outil utile pour aider les entreprises et les travailleurs à identifier les travaux dangereux et à planifier des mesures de sécurité et de santé ».

Meg Seki, la Secrétaire exécutive du Secrétariat de l'ozone du PNUE, a souligné que le Protocole de Montréal, très efficace, protège la couche d'ozone stratosphérique qui, à son tour, protège la santé humaine et l'environnement en bloquant la plupart des rayons ultraviolets nocifs du soleil.

« Le cancer de la peau peut résulter d'une surexposition au soleil, il est donc impératif que chacun reste vigilant et veille à se protéger correctement avec des chapeaux et de la crème solaire. L'application SunSmart est un outil fantastique de surveillance des UV, et j'encourage tout le monde à l'utiliser », a souligné Mme Sky.

Exposition au nord

La porte-parole de l'OMM, Clare Nullis, a pour sa part fait valoir que « c'est maintenant la période de l'année où le rayonnement UV est à son maximum en Europe, dans l'hémisphère nord ».

« Cela est dû à la position du soleil dans le ciel », a-t-elle ajouté. « Il y a d'autres facteurs qui influencent la quantité d'UV, c'est-à-dire le sol, les nuages, les couches d'ozone, etc. Tous ces éléments sont donc ajoutés à cette application ».

L'application SunSmart Global UV est disponible gratuitement sur l'Apple App Store et sur la boutique Google Play pour Android.

Elle propose des options personnalisées afin que les utilisateurs puissent prendre des mesures pour se protéger d'une exposition excessive prolongée aux UV, une cause majeure de cancer de la peau et d'autres maladies liées aux UV.